COVENT GARDEN


COVENT GARDEN
COVENT GARDEN

COVENT GARDE

Sous le nom de Covent Garden, trois théâtres ont successivement occupé sur Bow Street, à Londres, le même site consacré. Le premier, inauguré le 7 décembre 1742 avec The Way of the World de Congreve, était surtout consacré au théâtre dramatique. On y vit toutefois représentés The Beggar’s Opera et nombre d’opéras de Haendel: Atalanta , Alcina , Berenice y furent créés, comme d’ailleurs Le Messie . Le théâtre disparut dans les flammes le 19 septembre 1808 et fut remplacé par le deuxième du nom, inauguré le 18 septembre 1809. Avant de brûler à son tour, le 5 mars 1856, il verra en particulier la création de l’Obéron de Weber, le 12 avril 1826, ainsi que d’illustres saisons lyriques, où brillèrent entre autres la Malibran, la Schroeder-Devrient ou Adélaïde Kemble, avant de devenir le Royal Italian Opera en 1847.

Le nouveau bâtiment, inauguré le 15 mai 1858 avec Les Huguenots de Meyerbeer, comporte 2 250 places. Il sera désormais consacré à l’opéra pendant la «saison» londonienne (ce n’est qu’à partir de 1910, avec Thomas Beecham, que seront conduites des saisons de printemps et d’automne). On chante alors l’opéra en italien, mais, avec l’influence grandissante du wagnérisme, la langue originale fera son apparition régulière à la fin du XIXe siècle, sous la direction de Augustus Harris, alors que Covent Garden devient The Royal Opera (1892). Contrôlé de 1896 à 1924 par The Grand Opera Syndicate, le théâtre est dirigé entre autres par Maurice Grau (1897-1900), conjointement directeur du Metropolitan Opera de New York, André Messager (1901-1904), en même temps directeur de l’Opéra de Paris, Percy Pitt et Hans Richter. Avant la fermeture due à la guerre, les saisons de Beecham permettent la création de plusieurs ouvrages de Strauss, Delius et Ethel Smyth. Et c’est Beecham encore qui rouvre le théâtre avec sa compagnie, à laquelle succède, en 1922, la British National Opera Company. À partir de 1924, c’est l’opéra allemand, sous la direction de Bruno Walter, qui fait les grandes soirées de Londres. Au retour de Beecham, en 1932 (il sera directeur jusqu’en 1939), Covent Garden est au faîte de sa renommée, et ses saisons wagnériennes notamment, avec Beecham et Furtwängler, ou les fêtes de 1936, où l’on entend Strauss diriger son Ariadne auf Naxos , demeurent insurpassées.

Converti en salle de danse de 1940 à 1945, le Royal Opera House rouvre en 1946 comme siège d’une compagnie permanente, subventionnée par l’État. David Webster en sera l’administrateur général jusqu’en 1970, assisté au poste de directeur musical par Karl Rankl, Rafael Kubelik et, de 1958 à 1971, Georg Solti. Une politique de créations soutenue (Britten, Tippett, Maxwell Davies), le développement d’une formidable compagnie de chanteurs nationaux (Sutherland, Veasey, Evans, Jones, Minton, Vickers, Te Kanawa, Price) comme l’affirmation du prestige de la compagnie de ballet sont les points forts d’une suprématie internationale quasi incontestée. Jeremy Isaacs et Bernard Haitink ont succédé (en 1988 et en 1987, respectivement) à John Tooley et à Colin Davis comme administrateur général et directeur musical.

Covent Garden
quartier du centre de Londres. Autrefois, marché aux fruits, légumes et fleurs.
Théâtre d'opéra, fondé en 1732, incendié, reconstruit et devenu (1892) le Royal Opera House (mais l'anc. nom est toujours usité).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Covent Garden — …   Deutsch Wikipedia

  • Covent Garden — Covent Cov ent (k?v ent), n. [OF. covent, F. couvent. See {Convent}.] A convent or monastery. [Obs.] Bale. [1913 Webster] {Covent Garden}, a large square in London, so called because originally it was the garden of a monastery. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Covent Garden —   [ kɔvənt gɑːdn], Platz im Zentrum Londons, früher der Klostergarten der Westminster Abbey, seit dem 17. Jahrhundert bis 1974 Gemüse , Obst und Blumenhauptmarkt von London; in den ehemaligen Markthallen heute Boutiquen und Cafés; am Platz steht… …   Universal-Lexikon

  • Covent Garden — (spr. kóww nt), s. London …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Covent Garden — (spr. köww nt gahrd n), Marktplatz im W. von London, mit Coventgardentheater, Opernhaus …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Covent Garden — (izg. kòvent gárdn) m DEFINICIJA londonsko kazalište, osnovano poč. 18. st., danas stalna državna opera …   Hrvatski jezični portal

  • Covent Garden — This article is about the London district. For the theatre, see Royal Opera House. Coordinates: 51°30′43″N 0°07′22″W / 51.51197°N 0.1228°W / …   Wikipedia

  • Covent Garden — Pour les articles homonymes, voir Covent Garden (homonymie). Covent Garden L intérieur de l ancien marché …   Wikipédia en Français

  • Covent Garden —    obsolete English    engaged in or ancillary to prostitution    The London district, with the neighbouring Drury Lane, was a 17th century haunt of prostitutes (see also Drury Lane ague). AS Covent is a corruption of convent, there were many… …   How not to say what you mean: A dictionary of euphemisms

  • Covent Garden — /kuv euhnt, kov / 1. a district in central London, England, formerly a vegetable and flower market. 2. a theater in this district, first built 1731 32, important in English theatrical history: home of the Royal Opera and Royal Ballet. * * *… …   Universalium